femme fatiguee Institut Hildegardien

Les compléments alimentaires en vitamines et minéraux ont le vent en poupe aujourd’hui. Il en fleurit de toutes les compositions et chaque laboratoire a ses produits phares dans le domaine. Ils veulent répondre aux problématiques de l’alimentation moderne extrêmement pauvre en apports nutritifs.
Dans l’approche d’Hildegarde de Bingen, nous ne trouvons pas de compléments alimentaires. Par contre, on a de nombreux conseils pour faire le plein en vitamines et minéraux grâce à certains aliments ou plantes. En voici plusieurs à introduire au quotidien :

1/ Les grains de Grand épeautre non hybridé
Ces grains sont la forme la plus nutritive du grand épeautre non hybridé. En effet, le son de la graine associé à l’intérieur de la céréale est un condensé de vitamines et minéraux. On y retrouve toutes les vitamines B (sauf la vit B12), de la vitamine E et de la vitamine A. Les minéraux tels que le magnésium, le cuivre, le fer, le phosphore, le zinc, le potassium, le calcium sous forme très biodisponibles sont présents en quantité importante.
Il suffit de rajouter une à deux cuillères à soupe de grains cuits aux repas de midi et du soir pour assurer une bonne minéralisation.

2/ Le bouillon de veau
Ce bouillon apporte des minéraux et du collagène en quantité. Il permet la reconstruction osseuse et cartilagineuse, ainsi que la restauration de la muqueuse intestinale.
Il se consomme intégré à la soupe en hiver ou sous forme de bouillon, idéalement en début de repas, sous forme de cure ou en continu suivant les besoins.

3/ Les nèfles
Fruit souvent méconnu bien qu’il pousse facilement dans les jardins, la nèfle est un trésor de vitamines C, A, et B9. Elle contient aussi de bonnes quantités de magnésium, fer, phosphore et potassium. En prime, sa richesse en polyphénols en fait un fruit très anti-oxydant.
Elles se consomment fraîches à la saison de la récolte ou en compote et confiture.

4/ La boisson de persil
C’est un excellent reminéralisant. Sa richesse en fer, calcium et magnésium ainsi qu’en vitamine A et B9 lui donne une place de choix comme apéritif ou digestif.
On en consomme un verre à liqueur  à chaque repas.
A noter : contre-indiqué en cas de prise d’anticoagulant, grossesse et d’allaitement.

Hildegarde de Bingen apporte donc une réponse tout à fait appropriée aux carences nutritionnelles actuelles avec le grand avantage d’utiliser le biais de l’alimentation quotidienne. On y retrouve la fameuse sagesse d’Hippocrate « Que ton aliment soit ton médicament » !

Noémie ACHET-PIRET

Envie de découvrir d’avantage cette approche : découvrez nos ateliers bien-être !