14

Ma trousse naturo pour les vacances !

Ca y est, l’été est là et l’heure du départ en vacances approche à grand pas. Il ne nous reste plus qu’à préparer la valise avant de profiter de ce moment privilégié pour se détendre, déconnecter et prendre soin de soi. Ce n’est pas le plus facile, il ne faut rien oublier : maillot de bain, chaussures de randonnée, lunettes de soleil… Je vais vous partager quelques indispensables de ma trousse naturo des vacances. Il vous reste bien un peu de place ?

Se protéger du soleil

Le soleil est-il notre ennemi ? Pas tout à fait ! Notre peau synthétise la vitamine D grâce aux rayons UV. Considérée comme une véritable hormone, la vitamine D est essentielle à la santé des os et à la métabolisation du calcium dans le corps. Elle interagit avec presque tous les tissus (cerveau, cœur, muscle, système immunitaire, peau). Aussi, elle stimule la production de sérotonine, un neurotransmetteur qui contribue à la bonne humeur et prévient la déprime. Il ne faut donc pas s’en priver !

Mais le soleil à haute dose accélère le vieillissement naturel de la peau. En effet, lorsque les rayons UV atteignent les cellules de la peau, ils sont responsables d’un stress oxydatif, causé par une surproduction de radicaux libres. Notre organisme possèdent des mécanismes régulateurs naturels pour lutter contre le stress oxydatif mais avec l’âge, et en cas d’exposition prolongée aux UV (notamment aux UVA), celui-ci est débordé et les radicaux libres augmentent. Les UVB seraient responsables des coups de soleil et cancers de la peau, tandis que les UVA seraient responsables des taches, des intolérances solaires et des réactions allergiques.

Un produit solaire :

Il est donc impensable de partir au soleil sans une crème solaire. Mais comment la choisir ?

Il existe deux grands types de crèmes solaires. Celles avec des filtres chimiques, qui captent les UV et les stockent à la surface de la peau, et celles avec des filtres minéraux, qui réfléchissent les UV vers l’extérieur. Ces derniers agissent comme un miroir protecteur. Les inconvénients des filtres chimiques sont d’être efficaces seulement 30 minutes après application, de provoquer des risques d’allergie, d’être suspectés d’agir comme des perturbateurs endocriniens, de polluer les océans et d’être formulés avec une très longue liste d’ingrédients. Les inconvénients des filtres minéraux sont d’être un peu plus cher et de laisser une pellicule blanche plus ou moins importante sur la peau.

Pour votre santé et celle de l’environnement, je vous conseille de privilégier les produits à écran minéraux et d’origine biologique. Les formulations ont beaucoup évolué et leur application est devenue presque aussi pratique que celle des produits à écran chimique.

Ensuite l’indice de protection (IP ou SPF en anglais) indique le niveau de protection contre les UVB. Une crème solaire SPF 25 bloquerait environ 96% des rayons UVB, tandis qu’une crème solaire SPF 50 en bloquerait 98%. Cela parait peu comme différence, mais c’est en fait du simple au double. Un indice SPF 25 laisse passer 4% des UVB contrairement un indice SPF 50 qui en laisse passer 2%.

Je vous conseille donc de privilégier une protection solaire à indice 50.

Attention, l’indice de protection ne garantit pas la protection contre les UVA. Or, ceux-ci sont dangereux également. Veillez donc à rechercher le logo « UVA » sur l’emballage de votre produit solaire.

Un après soleil naturel :

En guise d’après soleil, je vous conseille le gel d’aloe vera, que vous pouvez appliquer sur la peau et le visage de toute la famille. Il hydrate, régénère et apaise intensément. Il vous sera aussi très utile en cas de coup de soleil, il permettra de favoriser la réparation tissulaire et d’apaiser la douleur. Et oui, malgré toutes nos bonnes intentions, un coup de soleil est vite arrivé ! En cas de piqûre d’insectes, l’aloe vera soulagera également les démangeaisons. Vraiment, il ne faut pas l’oublier !

En cas de petits bobos :

Je vous recommande d’emporter avec vous de l’argile verte, qui vous sera d’un grand secours en cas d’entorse ou tendinite. Elle existe sous forme de tube contenant une pâte prête à l’emploi, pratique pour amener partout avec soi. Cette pâte s’applique en cataplasme : laisser poser 2h ou toute une nuit entourée d’un linge (l’argile ne doit pas sécher, auquel cas elle ne fait plus effet). Grâce à son pouvoir absorbant, elle est également très utile sur les piqûres d’insectes, les morsures ou pour nettoyer une plaie.

Un répulsif anti-moustique :

Il existe des répulsifs 100% naturel dans le commerce à base d’huiles essentielles bio. Vous pouvez fabriquer votre propre lotion anti-moustique en utilisant les huiles essentielles d’Eucalyptus citronnée (Eucalyptus citriodora), Citronnelle de Java (Cymbopogon citratus), Géranium rosat (Pelargonium graveolens). Mélanger 40 gouttes de chaque huiles essentielles dans 30mL d’huile végétale (amande douce, noisette, macadamia…) et appliquer sur les membres exposés lorsque les moustiques font leur apparition. Pour les enfants de moins de 3 ans, vous pouvez appliquer de l’hydrolat de géranium.

En cas de mal des transports :

Ajouter un flacon d’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) dans votre sac. Si vous êtes malade à tous les coups, prenez une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée dans une cuillère de miel 30 minutes avant de partir. Sinon garder le flacon avec vous et respirer à plusieurs reprises lorsque le mal des transports se fait ressentir.

Attention, l’huile essentielle de menthe poivrée est à utiliser avec précaution dans certains cas chez les enfants. En cas de doute, demander conseils à un thérapeute spécialisé en aromatologie.

Une gourde :

Pour être suffisamment hydraté partout où vous allez !

En cas d’intoxication alimentaire :

Le charbon végétal (aussi appelé charbon actif ou activé) vous sera utile en cas d’intoxication alimentaire, de turista ou en cas d’indigestion, diarrhée, ballonnement. Sa texture poreuse lui confère une grande capacité d’absorption et lui permet d’agir comme une éponge dans notre tube digestif. Il va capter les substances toxiques (bactéries, toxines) ou les gaz présent sur son chemin et les entrainer avec lui jusqu’au côlon. Je vous recommande d’emporter avec vous une boite de gélules, plus pratique pour partir en voyage par rapport au format en poudre.

Attention, le charbon végétal doit se prendre à 2-3h de toute médication.

 

Article écrit par Claire Cressonnier

Naturopathe FENA, Phyto-aromatologue, Réflexologue plantaire

Site internet : www.clairecressonnier.com

Instagram : @clairecressonnier_naturopathe