Background Image

LA CHATAIGNE, UN FRUIT PERDU DE VUE !

Fotolia 35896394 XSDepuis l’arrivée de la pomme de terre à la fin du XVIèmes, la châtaigne a été peu à peu mise au placard et remerciée. Et pourtant, en Europe, elle a été le plat de base pendant très longtemps. On l’appelait d’ailleurs « l’arbre à pain », ce qui donne une bonne idée de sa place dans notre quotidien !

Il est vrai que pour la cuisiner, il faut s’avoir l’apprivoiser, l’accommoder ...
Mais pourquoi manger encore de la châtaigne aujourd'hui ?





Ses atouts nutritionnels :

Historiquement, le châtaignier serait arrivé chez nous via la Grèce et l'ltalie dès le premier siècle après J.C. Le châtaignier, ou encore (castanea sativa), appartient à la famille des fagacées. La châtaigne, ou encore appelée le marron (à ne pas confondre avec le marron issu de marronnier qui est toxique), ne se contente pas d'être bonne, elle est aussi bienfaisante ! Parmi ses formidables atouts, on retrouve des valeurs nutritionnelles sans pareil ! La châtaigne, c'est bon pour le tonus ! Sa valeur énergétique est comparable à celle des céréales, soit 180 calories aux 100 g. Elle est très riche en sucres lents qui présentent l'intérêt de libérer progressivement leur énergie. C’est pourquoi, elle est donc très conseillée pour les sportifs et dans les métiers qui demandent une résistance physique.

La châtaigne est également conseillée en prévention des problèmes de la sphère cardio-vasculaire car elle est très riche en lipides particulièrement en acides gras insaturés. Elle est également très riche en protéines, ce qui sera un atout dans les plats végétariens à base de légumes. Ce fruit a également une richesse minérale remarquable : il est très riche en magnésium et potassium (ces éléments aident particulièrement le corps à lutter contre le stress et la fatigue).
C’est sans doute pourquoi on retrouve ce fruit à l' automne pour nous aider à passer l’hiver qui est souvent éprouvant pour le corps.

La châtaigne apporte également beaucoup de vitamine C, 100 gr de châtaignes équivalent à 100 gr de citron. Etonnant, on pense souvent au kiwi...
Elle contient également beaucoup de vitamines du groupe B (B1,B2,B3,B4,B5,B6,B8,B9) très intéressantes pour avoir du tonus, une bonne digestion, un système nerveux en pleine forme, une belle peau, les cheveux et les ongles…. Ce groupe de vitamines est essentiel au fonctionnement du corps et très rare dans l’alimentation moderne !
Riche en potassium, phosphore, fer, cuivre, zinc… La châtaigne apporte de multiples minéraux et est donc un vrai atout pour lutter contre notre mode de vie d’aujourd’hui extrêmement déminéralisant (entraînant la perte de minéraux).


Les atouts en cuisine :

La châtaigne est également intéressante chez les intolérants puisqu’elle ne contient pas de gluten. Peu de fruit peuvent remplacer culinairement parlant une céréale ! Un grand atout aujourd’hui et une vraie alternative grâce à la farine de châtaigne pour faire le pain ou encore faire des gâteaux délicieux ! Mais avant de se lancer dans des recettes compliquées, il faut connaître quelques bases culinaires pour ne pas se décourager !

Voici quelques conseils à suivre pour « se faciliter la vie » :
Pour bien la choisir (fraîche), elle doit être brillante et lourde. La châtaigne doit être bien conservée au sec, puisqu’ elle peut rapidement moisir ! On peut aussi l’acheter sèche, ou en conserve, ou encore congelée. Idéalement, il faudrait la consommer fraîche, sèche ou congelée !

Pour les cuisiner, on pourra faire toutes sortes de recettes :
- rôties ou à gratiner.
- les pâtes (facile à préparer)
- revenues dans du beurre
- en purée (voir recette ci-dessous)
- en accompagnement d’un poisson
- en accompagnement de la volaille
- avec les cucurbitacées.
- mijotés de légumes
- crème de châtaigne salée ou sucrée.
- en steak végétal
- en salade composée

La châtaigne, comme on l’a vu dans l’aspect nutritionnel, va être idéale pour compléter un plat, pour le rendre plus consistant et nourrissant. Attention toutefois, de ne pas trop en consommer, puisque la châtaigne est nourrissante et peu faire grossir. Idéalement, si vous souhaitez garder la ligne et être en bonne forme, une cuillère à café dans la soupe, ou encore 2 à 3 châtaignes par jour. L’apport nutritionnel sera satisfaisant sans avoir de conséquence sur la balance. Comme souvent, tout est une question de mesure !


Ses atouts selon Hildegarde de Bingen :

Hildegarde de Bingen, comme on le sait conseille l’épeautre non hybridé, reine des céréales, mais aussi la châtaigne et en dit beaucoup de bien ! Voici un extrait sur la châtaigne :
« Le châtaignier est très chaud et pourvu, de par cette chaleur, d’une grande puissance, car il symbolise la modération et tout en lui y compris son fruit, a son utilité contre chaque faiblesse de l’organisme ».
Dans l’approche alimentaire d’Hildegarde de Bingen, on associera souvent l’épeautre et la châtaigne, un mélange harmonieux pour le corps mais aussi pour le moral ! La châtaigne ressemble à « un cerveau », et justement elle est très riche en minéraux nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci ! Idéalement, il faudrait en consommer presque chaque jour d’une façon ou d’une autre, et savoir l’accommoder pour ne pas se lasser !
Chez Hildegarde de Bingen, on retrouve beaucoup de recettes à base de châtaigne... Elle l'utilise pour soutenir le foie dans ses fonctions, mais aussi pour la rate, la mémorisation et la préservation des facultés cognitives !

Que faut-il de plus pour se convaincre de mettre la châtaigne 3 ou 4 fois par semaine à l’honneur dans son assiette ou encore mieux, une fois par jour ? Riche en nutriments pour notre cerveau entre autre, elle sera un atout pour tous ceux qui s'activent dans un bureau, notamment ceux qui travaillent du « ciboulot » !


Mélody MOLINS

 

polaoffrespecialeCONTINUEZ A DECOUVRIR L'UNIVERS D'HILDEGARDE AVEC NOS FORMATIONS !
-5% DE REMISE IMMEDIATE * 

 

*voir nos bons plans et CGV, pour en profiter...

 

 

documentation gratuite

 

 

Copyright 2019 / Tous droits réservés.
Information: Le contenu de cet article a pour but d'informer et ne remplace pas un avis médical, ni le diagnostic d'un médecin en cas de maladie. L'Institut Hildegardien décline toutes responsabilités relatives à l'usage des conseils donnés.

 

 

Connexion